Bouton twitter Bouton facebook Bouton google +

Théâtre

Illustration


«L’invention du stratagème : quelque chose entre la survie, la ruse, l’amour de la vie et l’imagination...». Ainsi démarre la pièce de la compagnie Ma voisine s’appelle Cassandre, adaptée de quatre nouvelles du Bosniaque Miljenko Jergovic et du Cubain Leonardo Padura, qui vous est proposée samedi 2 mars à La Capelane.
Tous les personnages mis en scène dans cette pièce ont, quelque part dans leur pays, été rudoyés par la vie dans sa composante historique ou personnelle, à travers la guerre, la vieillesse, le deuil… et ont eu recours à ce fameux stratagème.

La metteure en scène, Nanouk Broche, décrit la manière qu’ont ces personnages de s’accrocher à l’existence. Par de petits actes simples mais efficaces «comme planter des carottes, boire du café, fumer des cigarettes, regarder, rien d’héroïque...».
Avec leur caractère dérisoire, ces petits stratagèmes deviennent touchants, drôles par leur décalage. Et ces personnages portent en eux l’Histoire dans une dimension tragi-comique, qui oscille continuellement entre réel et fiction.

Samedi 2 mars à 20h30 / Salle de La Capelane
Tarifs : 11€ et 8€ / Renseignements : 04 91 67 17 79

Lien vers la billetterie en ligne

 

Météo locale

Prévisions Les Pennes-Mirabeau

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.