Bouton twitter Bouton facebook Bouton google +

Histoire

 Illustration

A la lumière de recherches archéologiques, les premiers Pennois s’installèrent dès le IIIème siècle avant J.C. à quelques 2,5 km à l'ouest de notre chef-lieu, sur l'oppidum de Teste-Nègre. Ce site défensif fortifié, situé au Nord de la Chaîne de la Nerthe, domine de ses 120m la plaine de Marignane et le Ravin des Poiriers. Il permettait à ses occupants de se prévenir de toutes attaques ennemies. Il en reste d'importants vestiges.

Illustration

La population se déplaça ensuite vers l'oppidum de la Cloche, où d'importantes découvertes ont été faites, telles que des voies d'accès à rails, des fours et des citernes. D'après le témoignage des vestiges, la Cloche a vraisemblablement été détruite après un combat très âpre, en 49 avant J.C., par TREBONIUS lors du siège de MASSALIA à la tête des armées de CÉSAR. Sur le site, on distingue encore parfaitement une cinquantaine de cases dont certaines sont taillées à même la pente rocheuse. Céramiques, amphores, coupes à libation, vases élégants ont été mis à jour et sont exposés au Musée de la Vieille Charité, à Marseille. Les traces de certaines découvertes laissent supposer que les habitants pratiquaient le commerce avec leur voisine MASSALIA. Les outils tels que pioches et faucilles ont également été trouvés, permettant d'établir la culture du blé, de l'orge et du lin.
L'occupation de la commune s'est prolongée durant des siècles, comme le prouvent des urnes funéraires Romaines découvertes. Des pièces de monnaie ont été découvertes dans une fosse aménagée dans la grotte de la Grande Baume. Elles sont datées de l'époque des empereurs DOMITIEN et CONSTANCE, soit du Ier au IVème siècle de notre ère, d'autres objets attestent cette hypothèse tels que des vases, des lampes ... Ensuite, il n'y eut pratiquement aucun témoignage sur les Pennes jusqu'au XIème siècle.

Illustration

En 855, eut lieu un fait marquant : la création du Royaume de Provence en faveur de CHARLES, fils du roi LOTHAIRE, Ier empereur d'Occident. Le terroir des Pennes aurait été découvert par les Sarrasins et autres Barbaresques durant les IXème et Xème siècle.

C'est au cours du haut moyen-Age que le bourg que nous connaissons s'est formé autour de son château fort, défendant l'entrée du vallon de l'assassin, seule voie d'accès à Martigues et aux étangs, ce qui lui vaudra bien des convoitises et des luttes. Avant l'an Mille, les moines de St Victor s'installèrent à Plan de Campagne, désigné dans les Chartes de l'Abbaye St-Victor en 977 et 1044 sous le nom de "Campanius". On retrouva par la suite une pierre portant l'inscription "Saint Victor MCC" (1200).

Le titre le plus ancien faisant état des Pennes date de 1022. La seigneurie des Pennes vit passer en 1310 Bertrand de GUITTO, Seigneur de Duras. Puis en 1348 la Reine JEANNE la confia à son mari, Louis de TARENTE. Durant 20 ans, elle sera inféodée par Guillaume-Roger de BEAUFORT, seigneur des Baux.
Louis 1er d'ANJOU, Comte de Provence, prit sa succession en 1378, puis ce fut sa veuve, Marie de BLOIS en 1384 et son fils Louis II, en 1404. Dans la première moitié du XVème siècle, ce fut au tour du "bon roi René" RENÉ 1er d'ANJOU de régner. il fera place, à sa mort, à CHARLES III du Maine.

En 1481, Louis XI héritera de la Provence et la seigneurie des Pennes passera à la Maison du Luxembourg. 1552 vit arriver Charles de VENTO. En 1678, Louis XIV érigera la terre en Marquisat et les VENTO seront Marquis des Pennes et régneront durant 2 siècles.

Illustration

La Provence et notre commune connaîtront en 1709 la famine dû à un terrible hiver. De nombreuses familles se réfugieront à Marseille. En 1720, la peste introduite par le Grand St Antoine, navire arrivant des Seychelles, s'abat sur cette ville, anéantissant la moitié de la population et venant entre 1720 et 1721 faire des ravages sur les Pennes-Septèmes. Le Marquis, Louis Nicolas de VENTO, décidera en 1762 d'amener jusqu'au village les eaux de la source du Vallon de la Nerthe, place du 4 Septembre (aujourd'hui place Léon Depeyres)

Durant la révolution, les Pennes s'associent à l'action de l'ensemble des communes contre la rareté et cherté des vivres. Le château fut pillé et le marquis s'exilera à l'étranger. Les catholiques fuient Marseille et se réfugient en outre dans les grottes des Pennes, dont la Grande Baume. Durant cette période notre commune sera le théâtre de nombreux combats, avant que n'arrive le coup d'état du 18 Brumaire. Les biens du Marquis de VENTO passent dans le domaine National en 1867.

En 1907, l'éclairage électrique fait son entrée dans le village chef-lieu. En 1762, la fontaine de Vento fut édifiée, elle porte une inscription en latin dont les textes nous ont conservé la teneur. Elle peut se traduire ainsi : "Pour les besoins de la commune, l'année du seigneur 1762, le Seigneur Louis-Nicolas de Vento marquis des Pennes, Chevalier de l'Ordre de St Louis, dévoué à son pays natal et à l'ordre des nobles, fit éclater la pierre et les eaux jaillirent".

Illustration

En 1922, Léon DEPEYRES fit don de la source de Marthe et de la fontaine à la commune. Des canalisations seront installées dans les rues pour la distribution de l'eau dans les maisons et, en 1932, les Pennois auront enfin "l'eau à la pile".

Illustration

Construit au XXe siècle, le tunnel reliant le centre du bourg à l'avenue François Mitterrand (ancienne RN113) fut endommagé lors des combats de la Libération en août 1944. Il est orné aujourd'hui d'une allégorie des Pennes (jeune femme aux longs cheveux dénoués, portant une gerbe de blé et accostée d'une roue ailée), avec la devise des Pennes "sur les ailes du vents".

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.