Bouton twitter Bouton facebook Bouton google +

Appel à projets

Intégrer un programme de rénovation urbaine dans le tissu social du quartier de La Gavotte.

A/Cadre Général

Le quartier de La Gavotte situé aux portes de Marseille Saint-Antoine est dans une zone urbaine déjà relativement dense et en voie de densification encore plus importante.
Au sein de ce quartier se trouve le plus grand ensemble d'habitat social des Pennes-Mirabeau le Parc Saint Georges et ses 350 logements sociaux.

1/ Un quartier en densification pour plusieurs raisons

Sous l'effet du Contrat de Mixité Sociale signé avec l'État, ce sont 125 logements sociaux supplémentaires qui ont été ou vont être construits dans les 2 années à venir.
Ces logements vont s'ajouter aux 72 logements normaux qui vont s'implanter dans le cadre de programme de la Ville auxquels s'ajouteront les nouveaux permis de construire déposés par les particuliers sous l'effet des possibilités offertes par la densification naturelle dû au changement de COS.

2/ Des équipement publics dépassés

Devant cette arrivée de population, la ville a mené une étude précise à un cabinet spécialisé concernant les simulations prospectives scolaires. Si cette étude a été réalisée pour l'ensemble de la commune, le quartier de La Gavotte présente un enjeu particulièrement important puisqu'elle prévoit pour 2022 un besoin de 2 classes élémentaires et une maternelle supplémentaire. A l'heure actuelle, cette école ne dispose que de 6 classes primaires et 3 classes maternelles. L'école primaire ne présente aucune salle de libre.

Il est en de même pour la crèche qui, si elle n'est pas un équipement obligatoire, se situe sur les parcelles de construction en question et n'était plus au normes et de surcroît fortement amiantée.

De même, se situait sur la parcelle face aux écoles un bâtiment des années 50 qui faisaient office de bibliothèque et qui représentait pour la Ville des Pennes-Mirabeau une passoire thermique.

3/ La construction d’équipements publics

La construction d'une nouvelle bibliothèque multi-activité ou dite 3ème lieu que nous avons pour notre part baptisé «Idéethèque» entre dans une logique de restructuration du quartier de La Gavotte, aux portes du 15ème arrondissement de Marseille.
Outre cette bibliothèque, un nouveau groupe scolaire, un foyer intergénérationnel ainsi qu'un maison de la Petite Enfance seront construit sur la parcelle.

Le quartier est situé au Sud des Pennes-Mirabeau, en limite du 15ème arrondissement de la ville de Marseille. Il est à dominante d’habitat individuel. Le secteur Saint-Georges, géré par la LOGIREM, fait exception. Il est constitué essentiellement de logements collectifs sociaux très proches du centre Victor Hugo.

Le centre Victor Hugo où se situait une bibliothèque annexe marque aujourd’hui l’entrée principale du quartier de la Gavotte à l’intersection du Chemin de Val Sec et de l’avenue François Mitterrand. Cette intersection est très usitée par les habitants du quartier pour accéder en véhicule au centre-ville des Pennes-Mirabeau, à Marseille et à l’ensemble du bassin d’emploi de l’agglomération d’Aix- Marseille, via les autoroutes.
La destruction du centre Victor Hugo, de la crèche et du bâtiment restauration/enseignement constitue une opportunité unique de révéler les qualités paysagères du site et d’y apporter une écriture architecturale contemporaine de qualité valorisant cet environnement .

Le centre Victor Hugo, l’école élémentaire et la crèche de la Gavotte sont aujourd’hui séparés par le chemin de Val Sec, quant à elle, l’école maternelle est située hors du site.
Le projet vise à redonner une cohérence d’ensemble à ces différents équipements, et dynamiser la structure commerciale qui se développe autour du carrefour.
Cette réorganisation et cet enrichissement de l’offre de services doit aussi permettre aux pennois de mieux appréhender la richesse des activités du quartier de la Gavotte, offre aujourd’hui difficilement lisible, faute d’organisation spatiale

L'architecture proposée doit apporter un repère qualitatif dans le quartier, une signature forte, un caractère, une identité formelle, qui reflètent le fonctionnement et l'esprit de l'équipement.
L'Idéethèque doit être lisible depuis l'extérieur et l’intérieur, de sorte que les usagers puissent aisément se repérer et accéder aux différentes activités proposées. Elle ne sera pas un équipement figé, ses usages devront évoluer pour répondre au développement de nouvelles activités. L'équipement fédérera de nombreux usages, sera source d’interactions sociales et humaines et permettra de générer des «idées» nouvelles.
La superficie du bâtiment de 2261 m2 (espaces bâtis) sera répartie sur trois niveaux, l'espace dédié aux collections sera présent sur ces trois niveaux sans pour autant rester figé à son espace propre.

B/L’idéethèque

L’idéethèque est un ensemble à vocation expérimentale qui a pour ambition de rassembler au sein d'un même lieu un ensemble d'activités ayant comme dénominateur commun la volonté de s'enrichir par l'apprentissage et par le loisir. Originellement, ces deux termes ne sont pas contradictoires, le mot grec scholae signifiant lieu d'étude et dans le même temps aussi lieu de loisirs...

1/ La présence du livre

A cet égard, le premier élément qui composera les différentes parties de notre Boite à idées sera le livre. En effet, la lecture est par essence l'activité qui rassemble à la fois la composante apprentissage et loisirs. Cet élément sera le fil rouge de notre établissement, ce qui veut dire que le livre devra être présent partout où ce sera possible. Notre volonté, innovante, est de proposer l'appropriation du livre sous 2 formes. Le prêt, évidemment, dans sa composante bibliothèque mais aussi la vente dans sa composante librairie. Pour cela, 2 opérateurs, l'un public, l'autre privé devraient être présents  sur le site sans être complètement démarqués physiquement. Les livres à la vente ou au prêt pourront partager un même espace en ne se démarquant que par un code spécifique. Bien entendu à la sortie de l'établissement qui devra être unique se trouveront 2 banques, l'une de prêt et l'autre d'achat. La politique d'achat et de conservation des composantes privées et publiques sera concertée entre les 2 parties afin de permettre l'un des 2 actes en fonction des usages du public.

2/ Les activités ludiques et d'apprentissage

Le 2ème élément de ce projet d'établissement sera consacré à l'apprentissage. Qu'il s'agisse d'un apprentissage à but de formation ou à but de développement personnel. Ainsi, il est envisagé d'y loger des cours de toutes natures allant de l'apprentissage du français, de langues étrangères, d'activités récréatives ou de loisirs (danse, yoga, gymnastique sous différentes formes, arts créatifs, couture, cuisine, etc). Ces diverses activités auront lieu dans des salles spécifiques et seront coordonnées entre plusieurs opérateurs, publics, associatifs voire privés.
Un auditorium ayant une capacité d'une centaine de personnes sera également présent sur le lieu. Il accueillera en partie ou en totalité les cours de musique collectifs de L'École Municipale de musique des Pennes-Mirabeau mais aussi des séances de contes pour enfants, des possibles projections vidéos, des conférences ou formations à vocation culturelle ou ludique organisées par les opérateurs présents sur le site. Il pourra être mis à disposition facilement de tous les opérateurs sans que la partie technique nécessite la présence permanente d'un agent dédié.
Afin qu'un lieu de convivialité puisse s'organiser au sein de l'établissement, un bar petite restauration sera réalisé. Il sera confié en gestion à un prestataire soit associatif, soit privé. Cet espace devra être le point central où s’organise la vie sociale du bâtiment.
Une salle spécifique de jeux vidéos sera aussi présente.
L'informatique pourra  avoir toute sa place dans l'établissement mais pas forcément d'une façon spécifique. Des postes d'accès pourront y être disséminés afin de ne pas séparer les espaces de lecture et les espaces de travail ou d'accès à Internet.

3/ L'esprit du lieu

L'Idéethèque est un espace de proximité qui touche tous les publics.
Il doit permettre le renforcement des liens sociaux et familiaux et les solidarités de voisinage.
Il favorise aussi la prise d'initiatives des habitants tout en prévoyant leur accompagnement.


L'idée qui guide la conception de ce lieu sera de décloisonner les espaces et les activités. Le lieu doit être vivant et donner par sa configuration des idées de participation à des activités. Ainsi la visibilité de toutes les activités doit être privilégiée. Ce lieu malgré la présence marquée de livres ne devra pas être pour autant un espace sacralisé de lecture. Il est souhaitable que l'on puisse y lire et s'y détendre sans pour autant poser une chape de plomb silencieuse. Les échanges, sans débordement, pourront y avoir lieu.
La diversité des opérateurs présents sur le site imposera une coopération de tous les acteurs du bâtiment quelle que soit leur spécificité. Le personnel présent devra être en capacité d'orienter l'usager à l'intérieur du bâtiment en fonction de sa demande. Ainsi, si chacun conservera son métier de base sa première vocation sera d'être un ambassadeur de L’idéethèque. La marque de l'établissement sera présente dans le bâtiment y compris par la tenue vestimentaire des différents intervenants. La coordination du lieu sera assurée au quotidien par un gestionnaire et nécessitera une rencontre au moins mensuelle des différents acteurs afin de garantir l'esprit de transversalité qui présidera à cet établissement.
Les horaires d'ouverture seront larges et surtout adaptés à la fréquentation du public.

C/ Thématique et objectifs

En 2020, les premières livraisons d’équipement publics commenceront par l’école et l’Idéethèque. Afin que cet équipement ne soit pas perçu comme étranger au quartier mais déjà présent socialement, la commune des Pennes-Mirabeau recherche un partenaire qui développera un projet à partir de janvier 2019 comme suit :

Les valeurs du projet :

  • Respect  de la dignité humaine
  • Laïcité, neutralité, mixité
  • Solidarité
  • Participation et partenariat

Le prestataire devra avoir une connaissance du territoire et de ses enjeux.
Il devra susciter les initiatives.
Associer et responsabiliser les parties prenantes en les accompagnant.
Appréhender les effets de ces actions sur les usagers -habitant et sur le territoire.

Ce projet pourra se dérouler en amont et se prolonger dans le temps au sein de l’Idéethèque et/ou du quartier.

Pour ce faire l'opérateur devra rendre un projet libre choix des méthodes et des moyen tenant compte de ces aspects.

La ville  choisira le projet qui  lui paraîtra le plus adapté pour parvenir à ses objectifs.

La date limite de rendu du projet est fixé au vendredi 19 octobre 16h.
Par email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Météo locale

Prévisions Les Pennes-Mirabeau

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.