Bouton twitter Bouton facebook Bouton google +

Expression politique


LES PENNES-MIRABEAU D’ABORD

Le Front National aux Pennes-Mirabeau n'en finit pas se ridiculiser. Lors du dernier conseil municipal, l'ensemble de ce groupe s'est abstenu lors du vote de la délibération lançant les travaux qui, sur la RD 368, vont permettre dans les années à venir la desserte en assainissement collectif du quartier du Plan des Pennes.
Cette position est d'autant plus grotesque que depuis 3 ans, ce même parti n'en finit pas de réclamer ces travaux en nous accusant de ne pas vouloir les réaliser. Au moment où ceux-ci débutent, il ne trouve pas mieux à faire que de s'abstenir... C'est une attitude ridicule qui le conduit à s'opposer à tout ce que fait la mairie par principe. Y compris quand ce qui est fait, l'est pour le bien des Pennois et correspond aux revendications de ce parti ! Certainement parce que le parti leur a expliqué qu'il ne fallait jamais être d'accord, ils ne sont pas d'accord... Quelle attitude détestable, répéter comme des perroquets les discours tenus ailleurs, quelles que soient les circonstances. Notre Ville vaut bien mieux que cela. Les Pennois valent bien mieux que des gens qui ne s'intéressent à eux que pour accéder au pouvoir et se faire apprécier de leurs instances parisiennes.
Mais au fond c'est un peu normal dans le cas de Mr Fusone, candidat FN aux élections législatives. En plus de tenir un discours fondé sur l'opposition systématique, il est incapable d'avancer la moindre idée constructive, d'autant qu'il ignore les règles élémentaires de gestion d'une collectivité. Son seul métier est collaborateur du groupe FN à la Région, assistant d'une personne qui ne fait elle-même plus de politique... Lui qui est si prompt à dénoncer le système (auquel il appartient) et qui le fait vivre ! À ce titre, il est le digne représentant de l'ancien système : celui des politiciens carriéristes qui ne savent rien faire d'autre que de la politique. D'abord dans l'ombre puis en essayant laborieusement de se faire élire sur un terrain qu'ils espèrent favorable.


LES PENNES BLEU MARINE

Lors des élections législatives, près de 34% des Pennois ont voté pour notre candidat Maximilien Fusone. Nous souhaitons les remercier. Encore une fois, le FN arrive en tête dans notre ville. M. Amiel a découvert Facebook, où ses derniers supporters peuvent flatter son égo.
En effet, M. Amiel attaque M. Fusone sur son travail d’attaché au groupe FN à la Région PACA. IL est un collaborateur direct de Marion Maréchal Le Pen, notamment sur les questions d’agriculture. Le fait que la Présidente du groupe FN accorde une telle confiance à M. Fusone prouve bien ses compétences. Nous comprenons la jalousie de M. Amiel, lui l’ami et le «collaborateur» de M. Guérini, mis 4 fois en examen ! Soutien de Mohamed Laquilha, professionnel de la politique car candidat depuis 15ans ! Mais, M. Amiel est aussi au maximum des indemnités d’élu, soit environ 8300€/mois. Il a également environ 6100€ / mois de frais de représentation, argent à dépenser sans justificatif ! Et enfin, sa retraite de vice-président du conseil général ! Mais cela ne lui suffit pas, comme nous l’avons déjà dénoncé, il achète sur le compte de la Mairie des effets personnels comme sa cafetière !
Lorsque l’on en arrive à de telles sommes d’argent (public) encaissées tous les mois, on perd le sens des réalités, et c’est malheureusement ce qui se passe Aux Pennes-Mirabeau! Mairie Palace, où pour entrer dans les services on n’utilise pas de clef, mais ses empreintes digitales ! Bus BHNS toujours aussi vides mais très couteux ! Projet de halte ferrée à côté d’une…Halte ferrée ! Le projet de «requalification» de la Gavotte où le simple fait de répondre à l’appel d’offre pour une entreprise équivalait à une rémunération ! Sans compter la destruction de la campagne Tardy pour replanter quelques mètres plus loin des arbres (vu dans les croquis du projet).
M. Fusone exerçant un mandat bénévole, fonctionnaire contractuel et père de famille à lui, la tête sur les épaules.M. Amiel,quant à lui, a perdu le sens des réalités.

Nous restons à votre écoute par courriel :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
ou au 06 03 45 45 78.


 GROUPE Les Républicains

Coup de tonnerre il y a quelques mois lorsque le Conseil Départemental annonçait que la nouvelle carte scolaire obligerait les enfants du secteur du Repos et de Palières à se rendre dès septembre 2017 à Camille CLAUDEL (collège de Vitrolles classé REP), et non plus à Simone de BEAUVOIR.
Une décision prise sans aucune concertation enclenchée par le proviseur du Collège Jacques Monod.
Après nous avoir reçus, le Conseil Départemental (CD) a souhaité rencontrer les parents d'élèves délégués afin de faire évoluer positivement le dossier. Si le CD s'est engagé à accepter toutes les dérogations cette année, la position maintenue par tous est claire : oui pour envoyer nos petits sur 2 collèges différents, mais pas sur 3 ! Une nouvelle carte scolaire travaillée et validée par les parents d'élèves délégués sera proposée en juillet au CD pour être votée en février 2018.
Pourquoi nos collégiens ne se rendent pas tous à Jacques Monod, collège des Pennes-Mirabeau ?
La question revient souvent de la part des parents. En effet, si les écoles restent des établissements gérés par les municipalités, les collèges sont des structures départementales, gérées de fait, par le Département. De même, Jacques Monod accueillant plus de 600 collégiens des Pennes et quelques 70 enfants hors commune (dont 40 dans la classe internationale), l'établissement est arrivé à saturation, d'où la nécessité de délester une partie de la commune depuis plus de 10 ans sur Simone de Beauvoir. Il est donc très important, à court terme, de faire évoluer cette carte scolaire et les transports qui en découlent, qui restent depuis 15 ans très en deçà du service attendu pour des enfants de 10 ans sur de nombreux quartiers. Quant à l’après, il sera plus qu’important de mener un autre combat : celui de l’agrandissement de Marie MAURON qui permettrait d’accueillir le secteur des Barnouins et de la Voilerie.

Geneviève BATTINI et Romain AMARO
Vos conseillers municipaux
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
republicains.pennes-mirabeau.com


 GROUPE PENNES-AVENIR

D’abord, à toutes et à tous, bon repos estival ! Nous sommes conscients des difficultés d’un trop grand nombre à ne pas pouvoir partir en congé. Et comme tout est lié, un premier avis sur ces deux dernières élections. A l’heure où l’on écrit ces lignes nous sommes à la veille du 2ème tour des législatives. Mais se dessine déjà un avenir pour celles et ceux peu fortunés : TRES COMPLIQUE !
Un Président issu et soutenu par la finance, qui n’a pas hésité à vendre le produit Macron. Lui-même qui n’a pas hésité à nommer un premier ministre de droite. Oui, l’homme en dehors des partis, tout beau, tout neuf, fait surtout du recyclage en prenant des libéraux de droite et des libéraux de gauche. Bien entendu, nous allons vers une assemblée monochrome qui va nous massacrer si la mobilisation n’est pas au rendez-vous des attaques prévus: (retraite, code du travail, acquis sociaux et CSG...), voilà le menu.
Aux Pennes-Mirabeau on n’échappe ni à la vague de l’abstention, ni à celle du produit Macron. Si au soir du 1er tour du 11 juin dernier, certains élus de la majorité se disaient surpris, la géométrie variable en politique ça donne cela. Quand depuis des années les Pennois élisent un Maire (au départ PS, un temps Guérriniste UDI et Macroniste pour finir) cela donne le tournis à sa majorité au bord de l’évanouissement et pousse au désarroi le plus grand nombre d’entre vous. Ce même mouvement n’est pas en mesure de fournir les assesseurs pour les bureaux de vote. Pour preuve: le Candidat Laghila (Macron) 5 au total alors que le PC/Front de Gauche 16. Il y a 17 bureaux aux Pennes.
Merci aux électeurs qui se sont engagés pour l’humain d’abord et pour une autre répartition des richesses. Et à tous les Pennois qui nous voient sur le terrain depuis des années, nous leur disons: rassemblons-nous, ne lâchons rien, l’espoir et la lumière sont la VRAIE GAUCHE.
Bonnes vacances à tous.

Serge BARONI - PCF - Front de Gauche
09.81.31.44.79
les Pennes notre avenir Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Météo locale

Prévisions Les Pennes-Mirabeau

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.