Bouton twitter Bouton facebook

Expression politique


 

PETITE ENFANCE
Au coeur de nos priorités

Le village des Pennes a une place à part dans le coeur des Pennois. Comment en effet rester insensible à tant de pittoresque, d’authenticité et d’histoire que notre vieux village et ses ruelles évoquent au quotidien ?

C’est pour cela que je n’ai jamais été étonnée de vos nombreux messages, mais aussi de toutes vos interrogations, voire de votre inquiétude sur l'avenir de notre village. Vous me les exprimez quand je vous rencontre ou vous les écrivez sur les réseaux sociaux. En revanche, j’ai été désagréablement surprise de l’attitude de certains élus qui ont fait du village des Pennes un objet de récupération politique, alors qu’il devrait simplement être un point de consensus tant nous l’aimons tous. Si je ne me suis pas exprimée plus tôt, ce n’est évidemment pas parce que cela ne m’importait pas ou peu. Je préférais attendre d’avoir mené une réflexion globale pour vous présenter de véritables propositions plutôt que d’alimenter une polémique stérile.

Ces propositions, vous allez donc les découvrir dans ce magazine. Vous verrez qu’elles font la part belle aux traditions avec notamment la remise en route du moulin ou la réfection de l’église Saint-Blaise, mais aussi à la vie économique du village puisque nous avons la volonté de soutenir les commerçants qui viendront s’y installer.

Bien sûr, toutes ces évolutions ne se feront pas en un claquement de doigts. Elles s'effectueront au fil des années et promettent un véritable renouveau.
Ce projet montre encore une fois que l’amélioration de vos cadre et qualité de vie est – et sera toujours – le fil rouge de nos choix. Et ce, de La Gavotte – où le grand chantier du groupe scolaire, du pôle petite enfance et de l’Idéethèque avance jour après jour – jusqu’au village, en passant entre autres par Les Cadeneaux ou La Voilerie dont les réhabilitations récentes ont fait l’unanimité.

Oui, notre ville continue d’avancer. Elle continue aussi de conjuguer à tous les temps la convivialité. Ainsi, lors du récent Festival Lou Mirabéou, vous étiez des dizaines de milliers à «festoyer». Vous serez certainement encore très nombreux à participer aux activités et animations pour tous les âges que nous vous proposons durant les semaines estivales à venir. Vous allez les découvrir dans ce numéro du Pennois. Je vous souhaite un très bel été !

Monique Slissa
Maire des Pennes-Mirabeau


LES PENNES-MIRABEAU D’ABORD

Régulièrement, des élus d’opposition accusent la majorité de manière grossière. Dernier exemple : leurs critiques en matière de logement social. Critiques infondées car nous oeuvrons quotidiennement pour un logement social de qualité à destination des Pennois, sachant que 50% d’entre eux y sont éligibles. Des résidences comme Le Florentin, Le Clos des Cigales, Les Hauts de Bellepeire, Le Clos Joulio sont le résultat visible de notre volonté de réussir la mixité urbaine dans notre ville. Il s’agit de résidences mêlant autant que possible parc social et parc privé, habitats pavillonnaires et petits immeubles.

À ce sujet, Monsieur Amaro, conseiller municipal du groupe LR dénigre notre action dans des tracts dans un but purement électoraliste. Alors oui, nous l’affirmons, notre majorité revendique le choix d’avoir tissé un solide partenariat avec les bailleurs sociaux et notamment la Logirem dans le but de travailler efficacement à la construction d’habitations de qualité. Ce qui permet à notre commune de ne plus être soumise à de fortes pénalités pour carence en logements sociaux.

En conseil municipal, cet élu d’opposition hausse le ton de manière théâtrale incriminant la vente de terrain au profit de la Logirem à des prix inférieurs au marché, oubliant de préciser au passage qu’en vertu de la loi SRU, cette réduction du prix sera automatiquement déduite du prélèvement des pénalités de notre commune. Ce mécanisme de dépenses déductibles, très simple à comprendre et encadré par la législation, permet de soutenir les projets de logements sociaux dans notre ville. Que l’opposition se rassure, notre majorité est et restera mobilisée pour préserver et améliorer, au quotidien, le cadre de vie et le bien-être des Pennois.

Bonnes vacances à toutes et tous !

Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


LES PENNES BLEU MARINE

La période estivale est là. Avec ses températures aux alentours des 40 degrés et sa sécheresse. En 2016, un terrible incendie a touché notre commune. Des Pennois ont tout perdu. Et malgré ce terrible drame, malgré les risques dus à la période chaude, les élus municipaux de la Majorité municipale et Les Républicains continuent de soutenir des politiques qui ne veulent pas des Canadair à Marignane pour protéger notre ville !

Un élu local, devrait, en théorie, regarder d’abord l’intérêt commun et le bien pour sa ville, de ses administrés. Aux Pennes malheureusement ces élus préfèrent leur idéologie au bon sens. Ils préfèrent leur idéologie à la sécurité des Pennois.

Elus du Rassemblement National, nous n’avons jamais fait dans l’idéologie, mais nous pensons d’abord au bien de notre commune. C’est pourquoi, contrairement à la majorité municipale et aux Républicains, nous voulons des Canadair à Marignane pour nous protéger !

La majorité Amiel-Slissa fait dans la magie. Elle nous explique que la dette par habitant va diminuer en 2019. Passant de 373 euros par habitant à 311... Mais lorsque que l’on regarde le budget, on s’aperçoit qu’ils vont emprunter deux fois plus que l’année dernière. En 2018, l’emprunt était de 1 million d’euros et pour 2019 de 2 millions d’euros. Donc selon leur calcul en empruntant plus, la dette par habitant va diminuer !

Après avoir torpillé le projet d’assainissement du Plan des Pennes, la majorité municipale a voulu faire croire qu’elle s’en préoccupait en organisant une réunion avec les habitants en Mairie. Malheureusement pour elle, personne n’a été dupe ! Mais pire, nous avons assisté à une scène HALLUCINANTE. Nous étions donc dans la Mairie des Pennes-Mirabeau. Pour un problème concernant les Pennes-Mirabeau. Avec des habitants des Pennes- Mirabeau qui posaient des questions. Le Maire répondait. Pas Mme Slissa, Maire de notre ville, mais Arnaud Mercier, Maire de VENELLES ! Hallucinant, surréaliste, les mots manquent...

Maximilien Fusone
Tél. : 06 03 45 45 78
Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


GROUPE Les Républicains

Le groupe majoritaire proclame que nous ne faisons pas de « véritables propositions pour notre commune ». Le conseil oublie que des propositions sont faites chaque mois. Malheureusement, elles sont systématiquement et immédiatement rejetées. Pourtant, ces mêmes propositions sont réalisées quelques mois plus tard.

Par exemple, au conseil municipal de novembre 2018, nous demandions à nouveau que la crèche de la Renardière soit entièrement restaurée. 6 mois plus tard, la majorité fait voter un document afin de rénover le bâtiment. Nous avons aussi proposé la réédition du livre sur l’histoire des Pennes- Mirabeau. Il nous a été répondu en séance que « non, ce n’est pas facile ». Etrangement, la nouvelle édition du livre est annoncée dans le Pennois de Mai 2019. Nous pouvons également citer nos nombreuses relances quant à la réfection de l’Eglise Saint Blaise. Nous alertons la majorité sur le besoin de ne pas retarder ces travaux depuis juin 2016 ! Près de 2 ans après, Mme Le Maire décide de faire une visite de l’église pour « faire un point sur les études et travaux à réaliser ».

En décembre 2008, nous sollicitions la majorité pour installer de la vidéo protection. Celle-ci est à présent installée (même si elle parait peu efficace), mais c’est seulement à la veille des municipales 2014, et sous notre pression permanente, que la municipalité a finalement décidé de déployer une centaine de caméras.

Nous ne faisons pas de la politique pour nos amis. Nous le faisons pour les Pennois et utilisons les conseils municipaux afin que votre voix soit entendue, que les dossiers qui vous préoccupent soient pris en compte, car il est vraiment temps que cela change !

Geneviève BATTINI et Romain AMARO
Elus républicains d’opposition
Tél. : 06 26 16 49 37


GROUPE PENNES-AVENIR

Souvent dans la rubrique OPINION du Pennois, nous écrivons que Politique municipale et nationale sont un tout : la ligne directrice est la même. Cette évidence n’en est pas pour les 3 autres groupes du Conseil Municipal.

Il suffit de s’arrêter à la question des Services Publics malmenés depuis le début de la présidence Macron. Sous la pression populaire, le gouvernement semble lâcher du lest sur la suppression des 120 000 fonctionnaires. Alors soyons concrets, remettons la Perception et la Sécurité Sociale aux Pennes, retrouvons une ouverture du lundi au samedi matin des bureaux de poste, remettons les cartes grises dans les mairies, ne contraignons pas les Communes à supprimer des agents. Rétablissons le principe de proximité et maintenons des emplois. Mais qui à part le Groupe de Gauche peut le dire ? Le Président a brouillé les cartes : plus de Gauche, ni de Droite (un nouveau monde doit naître). Milliardaires et chômeurs sont sur le même bateau, précaires et actionnaires chez Vinci sont proches, du travail jusqu’à 63 ans, des chômeurs à 30 ans, c’est compatible. Le langage des Enarques nous ne pouvons le comprendre

Il existe certainement aux Pennes des citoyens qui portent en eux des valeurs de justice, d’égalité et de fraternité : arrêtons de les fouler aux pieds, arrêtons de se taire, arrêtons l’indifférence. Le P.C. Front de Gauche a toujours essayé de renouer le fil du rassemblement pour lutter contre les reculs sociaux. C’est un appui à tous ceux, toutes celles qui se reconnaissent dans un idéal, tous ceux qui veulent s’engager dans nos combats. Rassemblons-nous pour que les Pennes restent un lieu où il fait bon vivre mais aussi un lieu où les solidarités éparses se regroupent pour permettre à tous d’avoir une vie digne, où chacun soit maître de son avenir.

Que ce dernier Pennois avant la pause estivale soit celui d’un réveil de la Gauche.

Bonnes vacances.

Serge BARONI
PCF - Front de Gauche
Tél. : 06 42 90 95 27
Site : www.pcfseptemeslespennescabries.com

Météo locale

Prévisions Les Pennes-Mirabeau

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.